Puissant Marc
Accueil du site Actualité Lundi 12 mai 2014

Actualité

Lundi 12 mai 2014

J’ai mené quelques recherches sur Gaston Dreyfus, l’homme qui écrit à Puissant Marc. L’adresse de son papier à en-tête est 13, rue Lafayette. Surprenant, il s’agit de l’adresse du siège de plusieurs syndicats de la presse : presse nationale, presse régionale, presse magazine, etc. Je comprends maintenant pourquoi ce personnage pouvait communiquer avec les journaux parisiens pour placer les poèmes de Puissant Marc. Il devait faire partie de ce syndicat. Sinon, je ne trouve pas trace de lui ailleurs. Il y a bien Gaston-Dreyfus amateur d’art qui a publié des ouvrages, mais Gaston-Dreyfus est son nom... En revanche, un Gaston Dreyfus apparaît au procès de l’affaire Caillaux... Intéressant. Il devait représenter la presse à l’époque.

Après plusieurs recherches tenaces ! Je sais enfin qui est Gaston-Dreyfus. Je l’ai découvert d’abord dans cet article comme président du syndicat des banquiers en valeurs. Suivant ce fil, je suis tombé sur une annonce en anglais annonçant sa mort le 14 septembre 1915 à l’âge de 61 ans. Comme il était mentionné qu’il avait la légion d’honneur, je suis allé sur le site du gouvernement et j’ai trouvé son nom, avec l’explication. Il avait reçu le droit accoler son prénom à son nom. Son prénom étant Gaston. Et j’ai tout son dossier de légion d’honneur ! Internet est incroyable ! Il était en fait propriétaire éleveur et banquier. Il avait fait beaucoup pour les chevaux ! Il avait un haras à Le Perray en Seine et Oise !

Hallucinant, donc rien à voir avec le syndicat de la presse, sinon qu’ils étaient peut-être voisins de palier !

C’est un rebondissement incroyable ! Je mets enfin un visage sur ce nom. Il était mutualiste et animait la société de secours des garçons de recette « La Fidélité ». C’était, d’après ce que j’ai compris, les employés de banque qu’on appelait ainsi. Pourquoi était-il à Bordeaux ? Sa fille était infirmière pendant la guerre ; il parle de jeunes soldats, certains étaient-ils dans sa mutuelle ? Je vais contacter le haras du Perray, peut-être m’y rendre.

J’ai écrit à la personne qui s’occupe des archives de Cognac de transmettre le lien vers mon article à des personnes de la ville qui s’occupent des commémorations de 14-18 et qui pourraient parler de Marc Puissant. Elle m’a répondu qu’elle allait en informer les personnes concernées.

J’ai désormais tellement de documents sur Marc que je me demande si je ne vais pas créer un site pour entretenir sa mémoire. Pourquoi pas, c’est vrai que le cadre de mon blog est un peu limité. Oui, cela me paraît une excellente idée...

« Date précédente

Dimanche 4 mai 2014

Date suivante »

Mardi 13 mai 2014




modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

N'hésitez pas à laisser un commentaire !
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Calendrier

Calendrier

« novembre 2018 »
L M M J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2
 
Retour en haut
© Christian Julia   |   Mentions légales   |   Plan du site   |   Suivre la vie du site RSS 2.0   |   Contact