Puissant Marc
Accueil du site Poèmes 1 9 1 4

Poèmes

1 9 1 4

Enfin le jour de la vengeance a sonné
Vers les barbares d’Outre-Rhin, les regards sont tournés
Et l’on voit les yeux de nos vieux combattants
S’illuminer de joie et d’un désir ardent.

Après avoir foulé la neutralité d’un brave pays,
Ils marchèrent sur cette ville, ce beau Paris.
Mais ils n’avaient compter sans les braves enfants
Les espoirs d’aujourd’hui, les défenseurs de la France.

Devant l’attaque de nos héros, ils se sont sauvés
Comme un timide lapin chassé de son terrier
Ne laissant derrière eux, comme tout souvenir
Des villages en feu, où ils ne pourront revenir

Maintenant reculant chaque jour de leurs tranchées
Ils vont peu à peu, d’eux-mêmes s’enfermer
Dans la grande souricière, qu’ils ne peuvent éviter.
Grâce au courage des nôtres et de nos chers alliés.

Mon Guillaume, ton espoir est déçu, tu as menti,
Tu peux effacer tes projets et ceux de ton fils.
Mil neuf cent quatorze aura été pour toi
La perte de ta couronne dont tu n’auras plus droit.

Et nous braves enfants de notre chère patrie,
Sachons jusqu’au bout défendre cette mère chérie
Car ceux qui sont tombés, réclament notre vengeance
Et notre cri vainqueur jusqu’au dernier instant.

Vive la France.

« Page précédente

Couverture

Page suivante »

Brave petit soldat


1 message

  • 1 9 1 4 13 décembre 2014 11:57, par EvaJoe

    Bonjour,

    Je participe sur la blogosphère chaque semaine à une communauté qui s’intitule : Il y a 100 ans !

    En cherchant un article pour cette semaine du 8/12 au 13/12 /2014 je suis tombée sur votre blog qui parle de votre grand oncle. Émue par l’histoire de votre grand-oncle qui aurait pu être le mien, car j’ai aussi un grand oncle qui est mort pour la Patrie, mais lui je connais son histoire et on en a parlé dans notre famille.

    Aimant aussi les poèmes j’ai beaucoup apprécié les textes qu’il a écrit. Comme vous dîtes si bien il ne fait pas de fautes ce qui pour cette époque était rare, car les enfants arrêtaient l’école beaucoup plus tôt que maintenant, tout au moins chez les paysans et les ouvriers.

    Voici le lien de mon blog : http://arabesquedemots.apln-blog.fr/

    J’ai mis un lien vers votre blog pour que ceux qui me lisent puissent voir qui il était, et, de cette manière cela lui redonnera un visage humain.

    Bien à vous

    EvaJoe



modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

N'hésitez pas à laisser un commentaire !
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Retour en haut
© Christian Julia   |   Mentions légales   |   Plan du site   |   Suivre la vie du site RSS 2.0   |   Contact