Puissant Marc
Accueil du site Poèmes Pitié mon Dieu

Poèmes

Pitié mon Dieu

Ces paroles de chant révèlent un nouvel aspect de l’écriture de Marc. Il est très probable que ces textes aient été écrits pendant son séjour à l’hôpital de Bordeaux, comme les poèmes. La mise en page et l’écriture sont les mêmes. Elles montrent que Marc, comme sans doute la plupart de ses camarades à l’époque, était très pieu.


Pitié mon Dieu, c’est pour notre Patrie
Que nous prions au pied de cet autel
Les bras liés et la face meurtrie
Elle a porté ses regards vers le ciel.

REFRAIN

Dieu de clémence
Dieu protecteur

Bis :
Sauvez, sauvez la France
Au nom du Sacré Cœur

Pitié mon Dieu vous êtes notre Père
A vos genoux vos enfants sont en pleurs
Protégez-nous tout le temps de la guerre
Que nos soldats soient partout les vainqueurs.

Pitié mon Dieu pour la France coupable
Considérez son profond repentir
Jetez sur elle un regard favorable
Dans le danger daignez la secourir.

Pitié mon Dieu sur le champ de bataille
À nos guerriers, prodiguez vos faveurs
Contre l’obus, la balle et la mitraille
Gardez intacts nos vaillants défenseurs.

« Page précédente

Les Trois Couleurs d’Alsace

Page suivante »

Notre Dame de la Victoire


2 messages

  • Pitié mon Dieu 22 novembre 2015 03:31, par Joan-Estades-de-Moncaire

    Je me souviens de ce joli chant religieu et patriotique à la fois de mon enfance. A présent j’ai 76 ans et j’habite dans le pays de mes origines familiales.

  • Pitié mon Dieu 1er février 17:20, par B KLEIN

    c’est en cherchant sur internet des chansons religieuses interdites chez nous sous l’annexion de 1870 à 1918 que je suis tombée sur votre site ( je cherchais les paroles de « pitié mon Dieu » : j’ai retrouvé les vraies mais celle de Marc sont magnifiques )... tout cela pour organiser dans mon village de Moselle de la banlieue de METZ une fête en 2018 pour le retour de la Moselle à la France ...je dis bien une fête car ce fut le cas en Moselle loin de moi d’oublier la partie commémorative , elle aura sa place également mais je veux mettre cet accent sur la fête , la libération , on a tendance à l’oublier et considérer que cette guerre fut atroce et inutile .....mais vouloir commémorer aussi le côté festif est en fait une reconnaissance pour tous les soldats morts pour que quelques milliers d’habitants qui se sentaient Français depuis toujours puisse le redevenir c’est bien au nom de la Liberté et au nomde la culture française que votre grand oncle a été tué même si une deuxième guerre a suivi 20 ans après .... c’est encore une justification . ce qui m’a amené à organiser cela ... tout un tas de choses , d’abord le travail que j’ai entrepris avec le récit de ma mère sur les expulsions de 1940..... puis des bêtises racontées dans les journeaux qui me faisaient bondir, la montée de mouvements régionaux indépendantistes extrêmistes qui voudraient refaire l’histoire à leur façon , des trouvailles : des journeaux de guerre écrits par 2 femmes une à PONT A MOUSSON ,l’autre à METZ , une rencontre avec un historien qui m’a demandé de lui écrire ce que je savais ( par transmission orale ) de la vie de mes grands parents à cette époque , la généalogie aussi qui m’a mieux fait connaître le passé et nos morts de 14/18 dont on parlait relativement peu tant le sujet était encore douloureux .Etant née en 1946 et ayant vécu encore un moment dans les ruines de la dernière guerre , je restais trés sensible à tout cela et je me suis lancée ... je comprends à quel point cette découverte de Marc a dû être boulversante je suis vraiment heureuse d’avoir trouvé votre site



modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

N'hésitez pas à laisser un commentaire !
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Retour en haut
© Christian Julia   |   Mentions légales   |   Plan du site   |   Suivre la vie du site RSS 2.0   |   Contact