PUISSANT MARC

 

Accueil du siteJMOFévrier 1915

JMO 125e R.I.

Février 1915

1er février 1915 (lundi) / 2 février 1915 (mardi) / 3 février 1915 (mercredi)

Cantonnement à Vlamertinghe.
Dans la nuit du 3 au 4 le Régiment va relever le 90e au sud de Zonnebeke.

4 février 1915 (jeudi)

Le Régiment garde le même secteur un peu modifié. Le 290e lui prend deux tranchées à droite, il en laisse une à gauche au 114e. Cette nouvelle organisation permet de n’avoir que 9 Cies en 1ère ligne et 3 en 2e ligne (1 dans chaque Bataillon).

5-6-7 février 1915 (v-s-d)

Rien de particulier à signaler. Quelques jours de beau temps ont permis de réparer les tranchées et les pertes sont devenues plus rares que dans la période précédente (6 tués, 26 blessés dans les 4 jours).

8-9-10 février 1915 (l-ma-me)

Cantonnement à Saint-Jean.
Arrivée du Capitaine Greppo (venu de la Cavalerie) affecté au Régiment comme adjoint au Colonel.
Pendant la nuit du 10 au 11 le Régiment va relever le 90e.

11 février 1915 (jeudi)

Le 1er jour de cette nouvelle [illisible] des tranchées est marquée par des pertes anormales. Plusieurs blessés pendant la relève, notamment le Capitaine Py, commandant le 2e Bataillon, blessé au pied, très en arrière des lignes. Dans la matinée, le sous-lieutenant Michelet, commandant la 4e section de [illisible] est tué d’une balle à la tête.

12-13-14 février 1915 (v-s-d)

Rien à signaler sur le front au Régiment. Calme surtouts la ligne.
Le Lieutenant Jaimeaud, commandant la 11e Cie est blessé le 14 à l’épaule près des tranchées de 2e ligne.
Pertes de la période des 4 jours : 10 tués, 25 blessés.

15-16-17-18 février 1915 (l-ma-me-j)

Cantonnement à Vlamertinghe.
Le Régiment reçoit un renfort de 70 hommes et au autres de 120 hommes (ce dernier venant du dépôt du 114e).

19 février 1915 (vendredi)

Dans la nuit du 18 au 19 février le Régiment relève le 90e dans le secteur du centre. Rien à signaler sauf une fusillade inusitée dans la matinée (contre-coup d’un attaque dirigée sur le 32e à droite du Régiment).

20-21-22 février 1915 (s-d-l)

Rien à signaler.
Canonnade lente et continue. Lancement de nombreuses bombes par les Allemands et par nous.
Arrivée d’un renfort de 104 hommes venant du dépôt (presque tous anciens blessés ou évacués).

23 février 1915 (mardi)

Cantonnement à Saint-Jean.
Arrivée des sous-lieutenants [illisible] dont les noms suivent :
Pérot (7e Cie), Bourgeois (9e Cie), De Maynard (10e Cie) Faure (12e Cie) et du sous-lieutenant Paris venant de la Cavalerie (7e Cie).

24-25-26 février 1915 (me-j-v)

Cantonnement à Saint-Jean.

[Changement d’écriture]

27 février 1915 (samedi)

Retour aux tranchées. Grande activité de la part des Allemands. Le Régiment perd dans la journée 22 tués ou blessés.
Officiers blessés : lieutenant Bernard (5e Cie) et sous-lieutenant Berry (7e Cie).

28 février 1915 (dimanche)

Même situation. Le Régiment perd encore 5 tués, dont le sous-lieutenant Bunel (6e Cie) et 5 blessés.


FORUM



modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

N'hésitez pas à laisser un commentaire !
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

« Page précédente

Janvier 1915

Page suivante »

Mars 1915

Retour en haut